Accueil / Non classé / Lucile a 20 ans – Retour sur son Stage Humanitaire en Thaïlande

Lucile a 20 ans – Retour sur son Stage Humanitaire en Thaïlande

Stage Humanitaire en Thaïlande

Tout d’abord, permettez-moi de me présenter, Lucile, 20 ans, française et étudiante en 2ème année de licence AES.
C’est au mois de décembre que naît mon envie de partir. Je suis jeune, j’ai beaucoup voyagé mais jamais sans mes parents. On me demande sans cesse ce que je veux faire plus tard, quelles études je veux poursuivre. Je ne sais pas ! Les possibilités sont vastes et je ne me sens pas prête à arrêter mon choix et à ancrer mon nom dans une catégorie pour toujours. Après tout, n’y a-t-il pas des adultes qui doutent encore de leur choix 20 ans après ?

Stage Humanitaire en Thaïlande

Le besoin d’ailleurs se fait pressentir, le désir de voir autre chose, d’autres visages, de changer d’air tout simplement.
S’il y a bien une chose dont je suis sûre, concernant mon avenir professionnel, c’est de vouloir avoir le sentiment d’être utile, de faire avancer les choses à mon échelle. Un jour d’ennui, j’allume la télévision et tombe sur une émission parlant de 3 jeunes français partis au Vietnam travailler dans un orphelinat. Je suis attendrie par toutes ces petites bouilles, souriantes, malgré leur situation. Ils sont des dizaines, entassés dans de toutes petites pièces, bébés et enfants…
On ne peut qu’avoir envie d’aller les faire rire et d’adoucir leur quotidien. Pourquoi pas moi ? La culture asiatique m’intrigue et l’idée de la découvrir me plaît énormément. J’annonce à mes parents que je veux partir au Vietnam et au départ, personne ne me prend vraiment au sérieux.

Stage Humanitaire en Thaïlande

Quelques mois passent sans que je m’en occupe. J’y pense mais je ne sais pas si j’en suis capable. Vais-je supporter les conditions de vie moins bonnes que les miennes, moi, petite française maniaque et pointilleuse ? Serais-je assez forte pour voir la situation dans laquelle certains doivent vivre ?
De plus, je suis débordée, entre les examens, mes recherches de stage et mon angoisse face à l’absence de projet professionnel. Mon entourage me relance… Mais par quel biais vais-je partir ?
Je cherche une association sur internet, sans succès. Des organismes proposent ce genre de missions mais demandent des sommes astronomiques, sans compter le billet d’avion. Cela paraît absurde de payer plus de 2000 euros pour travailler.
Le temps passe et une amie de ma mère finit par lui parler d’une association à laquelle elle adhère : ABCD pour tous. Elle est marraine de deux petits enfants : Tanawat et Siliwane. Être parrain ou marraine, c’est donner 14 euros par mois pour un enfant ou une personne âgée.

Stage Humanitaire en Thaïlande

Je m’empresse de contacter Sophie, la fondatrice de l’association et elle accepte mon aide sans hésiter. Elle aussi est française. Elle vit depuis des dizaines d’années en Thaïlande et est maintenant la bienfaitrice de beaucoup de villages, protectrice des personnes mais aussi des animaux. Elle est la fondatrice et la « pierre angulaire » de l’association ABCD pour tous, qui vient en aide aux plus démunis des villages situés dans les montagnes du Nord-ouest de Chiang Rai.
L’association s’efforce de traiter les cas les plus urgents en premier. Chaque enfant reçoit un sac par mois avec de la nourriture, des boissons, des produits d’hygiène, pour subvenir à ses besoins quelque temps et alléger sa famille financièrement. Cette action est possible grâce aux personnes généreuses qui donnent cette petite somme mensuelle et qui soutiennent l’association en réalisant des dons. Les filleuls reçoivent également un petit quelque chose qui change chaque mois. Comme par exemple un arbuste, des graines, de l’argent, un blouson, un bonnet, un cartable, un t-shirt, du lait hydratant, des chaussures, des tenues scolaires, un jouet à Noël, du vermifuge et des médicaments 2 fois par an… Ces «plus » étant adaptés à la saison et aux besoins du moment. Lorsqu’un enfant est parrainé, il reçoit automatiquement un coussin, une serviette de bain, une couverture et une moustiquaire. Mais l’action de l’association ne s’arrête pas là, grâce aux dons effectués en plus des parrainages, elle construit des toilettes/douches (environ une centaine depuis le début), construit des cantines, des maisons, rénove…

Sophie est aussi à l’origine de l’association Kat Pat qui vient en aide, elle, aux animaux. Elle est malheureusement moins soutenue qu’ABCD alors qu’il est tout aussi important de soigner les animaux pouvant transmettre des maladies aux habitants des villages, sachant que les soins nécessaires sont récurrents. Les dons sont utilisés pour soigner les animaux que l’équipe croise sur son chemin, pour les vacciner contre la rage, les vermifuger.

Stage Humanitaire en Thaïlande

C’est aussi par le biais de Kat Pat que Sophie essaie de racheter de vieux éléphants qui, ayant durement travaillé, ont le droit au repos. Éléphants que l’on peut admirer tout au long de la promenade « Elephant steps ». Se promener dans la jungle et se baigner avec eux, dans le respect de leur volonté, le temps d’une journée est magique. Une journée inoubliable en perspective.

Stage Humanitaire en Thaïlande

 

Stage Humanitaire en Thaïlande

Sophie a elle-même adopté ses 30 chiens qui ont presque tous été récupérés un peu partout. Elle leur apporte nourriture, soin et amour au quotidien, ainsi qu’à son nombre incalculable d’autres animaux.
Je ne suis qu’admirative devant cette petite femme dotée d’une générosité énorme, de belles valeurs et d’une volonté de fer pour mener à bout ses combats. Mais l’association ne serait pas ce qu’elle est sans la merveilleuse équipe qui l’entoure : Moumou, son mari, Laa, Toua, Malissa et Nimue, tous autant indispensables les uns que les autres. Et c’est en compagnie de cette joyeuse équipe que j’ai passé un mois inoubliable, entre rires et chansons.

Stage Humanitaire en Thaïlande

C’est à l’occasion de nos allers et retours dans les villages que j’ai découvert la vie des ethnies montagnardes. Ils mènent une vie modeste, vivent de la culture du riz, du thé et pour vivent dans un grand dénuement. Mais une chose est sûre, ils ont le cœur sur la main.

Ils nous proposent des fruits, une boisson… C’est avec émotion que j’écoute Sophie me raconter leur histoire. Une histoire m’a particulièrement touchée, où devrais-je dire, une personne. Il y a quelque part, au sommet du village Kelouang , perdu dans les montagnes, un petit grand-père qui vous laisse repartir avec des tremblements dans la voix. Atteint d’un cancer depuis des années, un trou béant se dessine entre ses clavicules. J’avoue avoir eu du mal à le regarder au premier abord. La vue de cet orifice me mettait mal à l’aise, mais quand il s’approche de moi pour me serrer chaleureusement la main, mon regard est happé. Happé par son regard, d’une profondeur infinie et dont le scintillement laisse transparaître une âme sublime. Il ne peut plus prononcer de mots, il faut lire sur ses lèvres et Sophie ne comprend pas tout. Heureusement, sa fille est là pour transmettre ses paroles et veiller sur lui au quotidien. Il pleure, nous dit qu’il va mourir, qu’il veut qu’on revienne le voir. Les gorges se serrent.

Nombreuses sont les situations délicates, de personnes que la vie n’a pas épargnées, et dont je souhaiterais faire le récit aujourd’hui. Mais je vous laisse l’opportunité de venir rencontrer Sophie qui vous en parlera mieux que moi, dans sa magnifique guesthouse, perdue au milieu des montagnes et des rizières.

Stage Humanitaire en Thaïlande

Stage Humanitaire en Thaïlande

Stage Humanitaire en Thaïlande

Stage Humanitaire en Thaïlande

Je ressors grandie de ce voyage, de cette expérience, de mes rencontres. Recentrée sur moi-même, mes convictions renforcées, ma vision des choses essentielles changée. J’ai acquis une maturité plus grande encore, et j’ai surtout, de nouveaux objectifs.

Pour retrouver Sophie et toute l’équipe, vous trouverez ici les liens vers les différents sites et pages Facebook :

Découvrez Chiang Rai autrement : un moment humain au cœur de la nature et en dehors des sentiers battus

Découvrez Chiang Rai autrement : Un moment humain au cœur de la nature et en dehors des sentiers battus… Thai apache guesthouse Passez une nuit mémorable dans un bungalow en bambou ou une maison Karen, au cœur des montagnes, entouré par la jungle et les rizières. Un havre de paix pour les personnes aimant la …

2 comments

Remerciement à Lucile de nous faire partager son expérience dans le nord de la Thaïlande.
Sachez que vous pouvez mettre sur votre itinéraire, ce coin de Thaïlande, où la nature et les relations humaines sont en harmonie.

Sophie propose des hébergements au sein de Thai Apache Guest House, mais aussi une rencontre inoubliable avec le plus gros mammifère terrestre avec Elephant Step.

Clic

Tintin Thaï

Déjà petit, ma mère me disait: "T'es dans la lune Tintin, allo non mais allo!"
Au crépuscule de ma vingtaine, j'ai décidé de prendre mon vélo, ma cape et de mettre E.T. dans ma sacoche pour m'envoler vers d'autres horizons, lever les yeux et regarder cette lueur venue d'AILLEURS.
Tenter l'aventure au pays du sourire, qui n'est pas non plus celui Candy.
Contrairement au Thaï, je ne suis pas conservateur de la vérité, alors je vous ferai partager le meilleur et pas que...
Bientôt, j’appellerais ma mère pour lui dire: "ça y est Maman, j'y suis."

" Etre loin d'ailleurs, c'est être ici " (P. Geluk)
Clic

À Lire aussi...

Annuaire Francophone en Thaïlande

Annuaire Francophone en Thaïlande – Lancement (Inscription…)

Annuaire Francophone en Thaïlande - Lancement (Inscription réservé aux francophones ayant une affaire en Thaïlande. Phase de lancement

2 Commentaires

  1. Bravo Lucile,
    Je me souviens d’une petite fille timide et réservée et je trouve cette experience extraordinaire Pleine de courage et de bienveillance .

  2. Bravo Lucile pour cet article ! Si je ne parrainais pas déjà des petits avec ABCD pour tous……tes explications me donneraient des envies d’aide et de partage.

Laissez un commentaire...